Pélican Brun

Pélican
Il existe 1 500 couples de pélicans dans les Antilles. La République Dominicaine en héberge 500, une vingtaine s’est installée à Saint-Barthélemy. Si autrefois on dénombrait des couples nicheurs sur l’île de la Guadeloupe, aujourd’hui, ce n’est plus le cas contrairement aux apparences. Pour sa nidification dans la mangrove, le pélican brun a besoin de tranquillité. Dans les années 1980, les pesticides ont fortement perturbé les fonctions de reproduction de l’espèce et un déclin a été constaté. Par ailleurs, à l’instar des frégates, les pélicans sont victimes d’accidents mortels dus à la pêche à la ligne.

Indicateurs

Espèce Espèce en danger protégée

Fiche descriptive

  • Nom créole : Gran Gosier
  • Nom commun : Pélican Brun
  • Nom Anglais : Brown Pelican
  • Nom scientifique : Pelecanus occidentalis
  • Famille : Pelecanidae
  • Habitat : Littoral, Mangrove pour la nidification, plage, baie, lagune, ports, étangs poissonneux
  • Répartition mondiale : Amérique du Nord (Côtes Est et Ouest), Caraïbes, Amérique Centrale et Nord de l’Amérique du Sud (Brésil).
  • Régime alimentaire : Carnivore
  • Alimentation : Poissons
  • Reproduction : Ovipare
  • Saison de reproduction : Novembre
  • Temps de gestation : 4 à 5 semaines
  • Nombre de petits : Deux ou trois oeufs
  • Poids : Jusqu’à 9 kg
  • Taille : 152 cm
  • Envergure : 220 cm
  • Longévité : 30 ans
  • Cri : Un cris bas et discordant durant les parades
  • Espèce protégée : Espèce en danger
  • Endémique de Guadeloupe : Non
  • Endémique des petites-Antilles : Non

Aspect visuel : Bec grisâtre, larges ailes arrondies, pattes palmées, poche gulaire élastique

Images