Colibri Madère

Colibri Madère
Espèce endémique, le colibri madère est présent dans presque toutes les îles des Petites Antilles. Le mâle est plus gros que la femelle. Son bec (plus long et plus courbé chez la femelle) est adapté à sa façon de se nourrir. En effet, il se nourrit du nectar des fleurs, d’insectes qu’il happe en vol et qu’il gobe ce qui est inhabituel chez les colibris, d’invertébrés qu’il trouve sur les feuilles et les toiles d’araignées. Sur la branche verticale d’un arbre située à environ 3 à 5 mètres du sol (et parfois plus), il construit son nid en forme de coupe et constitué de fibres végétales douces et de toile d’araignée. Très territoriale, la femelle défend son nid ainsi que ses petits contre les intrus de toute taille.

Indicateurs

Espèce protégée

Fiche descriptive

  • Nom créole : madè, falwouj
  • Nom commun : Colibri madère, colibri falle-rouge
  • Nom Anglais : Purple-throated Carib
  • Nom scientifique : Eulampis jugularis
  • Famille : Trochilidae
  • Habitat : Forêt humide, zones artificielles terrestres
  • Répartition mondiale : Aux Antilles y compris en Guadeloupe et en Martinique
  • Régime alimentaire : Nectarivore et insectivore
  • Alimentation : nectar des fleurs et petit insectes
  • Reproduction : Ovipare
  • Saison de reproduction : février et mai et occasionnellement entre janvier et septembre
  • Temps de gestation : 17-19 jours
  • Nombre de petits : deux œufs blancs
  • Poids : 6 et 10 gramme
  • Taille : 12 cm
  • Espèce protégée : Oui
  • Endémique de Guadeloupe : Oui
  • Endémique des petites-Antilles : Oui

Aspect visuel : Le colibri madère est de couleur noire brillante. Le dessus de sa tête est vert, sa gorge est rouge vif. Plus long et plus incurvé chez la femelle, son bec est noir.

Images